Fondatrice du Village KI-YI: WERE WERE LIKING; LA REINE MERE

     Peut- on prétendre présenter ce monument de la culture ? Tant il semble que le talent et la personnalité ont  été amplement décrits depuis fort longtemps. Mais nous allons nous soumettre à cet exercice avec le respect que mérite cette GRANDE DAME -Tout en majuscule , Of course..

 

 

 

WERE WERE LIKING

Née au Cameroun à Bondé, Were were liking (de son vrai nom Nicole Ngo Njock) se passionne très jeune aux Arts a la Poésie (orale) , bref au traditions de son peuple. Cette naissance correspond avec la grande activité politique dans sa région. Union des populations du Cameroun (UPC) apparentée au RDA du Président Houphouet Boigny exprime certaines revendications politiques . Est ce un hasard si plus tard c'est la Cote d ivoire que l accueille, et lui permet d initier et d'accomplir, cette grande œuvre devenue la fierté du continent.

 

 

Artiste polyvalente, elle s'établit en 1978 en Côte d ' Ivoire , le Vieux sage étant le Président. Dans un premier temps , elle est Chercheur à l Université de 1978-1985, puis sa vocation d artiste l emporte sur tout le reste. On rencontre ses œuvre en littérature, en Peinture, Sculpture, Théâtre.

En 1985, elle fonde le village Ki-Yi Mbok, un village panafricain qui se donne pour ambitions de former des Artistes . Une formation qui se distingue des formations classiques(Conservatoire, Ecole d Art dramatique) ,  une école qui se fonde dans les traditions et les cultures africaines. Que ce soit dans la Danse ou le Théâtre, l expression corporelle est importante, mais la connaissance des traditions l est davantage 

Dans le Théâtre ou le roman de Were were Liking, tout part des mythes., des traditions et des coutumes. On investit un mythe et on invite le lecteur comme le spectateur à un voyage intellectuel et spirituel . On voyage qui se nourrit des perpétuelles questions et méditations sur :

Les Rapports entre les Humains

La Place de la Femme : Sa Responsabilité politique, ses fonctions sociales.

    Dans cette optique humaniste, Pour Were were liking , les valeurs véhiculées par, les mythes et les légendes sont des balises qui doivent guider l Humanité. Le mythe , la légende ne sont pas dans une simple fonction ludique, il conviendrait de les placer dans une dynamique de transformation. Elle doit transformer la société, l'améliorer dans toutes ses dimensions. Sous cette approche, les mythes ou les légendes, deviennent des remparts contre le destin tragique de l Humanité.

 

                               

 

 

      Même si les origines de Were Were Liking ne peuvent pas à elles seules expliquer son œuvre  (Qui pourrait ramener tous les effets à une seule cause ?) ; mais on ne peut la cerner dans toute son œuvre sans posséder un minimum sur l' organisation sociale et politique du peuple qui l a vue naître.Membre du Saint Ordre des Gracieuses et Vertueuses Femmes Escargot, avec la Dignité de Kindak, Were Were Liking en a hérité de certaines de ses valeurs .

    Le Saint Ordre des Gracieuses et Vertueuses Femmes escargot, KOO (Escargot- . (Hermaphodisme) est une composante majeure de la Noble dynastie solaire des SAA-Mbock Basaa. Elle est responsable de plusieurs réformes majeures dans l Etat Bassa. (XVè-XIXè siècles) et dans sa spiritualité( Le monothéisme Nyambéisme- Elolombisme

     Sur le plan Spirituel, Alors que pendant les siècles , l' Etre suprême etait invoqué avec les attributs masculins,(HILOLOMBI), le saint ordre des gracieuses exigea que l invocation accorde à l 'Etre suprême  des attributs féminins ( KILOLOMBI)

Sur le plan politique, par son assemblée de femmes, Likoda li Koo, jouant le rôle de conseil Féministe, Economique et Social, dont les prérogatives complétaient ceux de l assemblée des hommes Likoda li Mbok ,  l ordre institua le bicaméralisme dans la démocratie des Basaa.

 

      On n' y voit la trame dans  ses œuvres telles « Elle sera de Jaspe et de Corail » ou alors « Amour cent  vies ».Oeuvres où elle aborde la place de la femme, et où elle met en évidence certaines valeurs et principes.Par exemple Lijo et Mapuna

Lijo : L unité dans la dualité ou harmonie des contraires.

Mapuna : La compensation , où les excès de l un sont compensés par les carences de l autre.

         En définitive , peut on classer ou ranger par catégorie les oeuvres de Were Were Liking ? L exercice paraît difficile, car chaque oeuvre (pièce de théâtre, roman, ) complète les autres ; et l' ensemble de l édifice formant un réseau cristallographique identique à celui du Diamant.(voir une liste non exhaustive à la fin)

     C' est donc cette GRANDE DAME,Were Were Liking qui s apprête à célébrer avec le Continent et le reste du monde le XXX ème anniversaire du Village(KI YI 30)

 

 

Et on sait que la fête sera belle... Naturellement!

 I kété li nyang

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Liste non exhaustive des oeuvres de Were Were Liking

Peinture et Festivals

 

1975 Galerie de l`Intercontinental, Libreville

1976 Espace privé de Pierre Zumback, Génève

1977 FESTAC, Lagos, Nigeria

Expositions itinérantes dans diverses universités américaines,
organisées par Howard University

1978 Hôtel de l`Amitié, Bamako, Mali

1979 Théâtre Daniel Sorano, Dakar, Sénégal

1980 Galerie Exler, Francfort, Allemagne

1985 Manifestation du Tabac, Nantes, France

1988 Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes,
Charleville-Mézières, France

1991 Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes,
Charleville-Mézières, France

Festival Cervantino Mexico, Guanahuato, Mexique

1992 Festival International de Théâtre du Métropolitan theater,
Tokyo, Japon

Festival International des Francophonies de Limoges, France
World stage Festival de Toronto, Canada

1993 Festival "Images of Afrika", Copenhague, Danemark


1994 World stage Festival de Toronto, Canada

Festival International des Francophonies de Limoges, France


1997 Kennedy Center, African Odissey avec Harry Belafonte and
Friends, Africa United, Washington DC
Madison University, by Professor Judith Miller
Festival International des Francophonies de Limoges, France

2004 Greenwich & Docklands Festivals, Londres



Oeuvres littéraires et Filmographie

Romans témoignages

À la rencontre de…

Elle sera de jaspe et de corail ; Journal d'une Misovire

L'Amour-cent-vies

La mémoire amputée

Poésie

  • On ne raisonne pas avec le venin

Théâtre

  • La Puissance de Um

  • La Queue du diable

  • Une nouvelle terre

  • Les mains veulent dire

  • Un Touareg s'est marié à une Pygmée

  • La veuve dilemme

  • L'Enfant Mbéné

  • Le Parler-Chanter - Parlare Cantando

Contes

  • Liboy Li Nkundung

  • Contes d'initiations féminines



Filmographie

Enfant lion



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir