Canton Babimbi III: Décès du Chef Supérieur Mbog Balema Martin

     Le Chef supérieur Mbog Balema ba Bimai BiTjik a quitté ce monde le 30 décembre 2015 à Yaoundé . On ne pourra parler de l œuvre de cet illustre chef supérieur sans conter l Histoire de la chefferie.Mbog Balema est le fils et successeur de Balema ba Bimai qui lui même avait à son père Bimaï  BItjik.

 

    Lorsque les Allemands arrivent dans la région vers 1890, ils nommèrent Bimaï bitjik chef du village de Nindjé , illustre cité de la noble dynastie solaire. Bimai Bitjik était un chef apprécié par ses administrés et les autorités coloniales allemandes. Il portait bien le costume « kori-Commandement » , et tenait bien le carnet « recettes fiscales ». En 1917 lorsque le cameroun passe sous mandat francais , le canton de Babimbi II est créé , c est naturellemnt que le chef tant apprécié par sa localité et ses environs devient le chef supérieur du canton Babimbi III avec 44 villages sous son commandement. Mais cette nomination ne pouvait masquer les sentiments profond de l Homme. En effet comme la plupart des chef de la région, Bimai bi tjik était Germanophile, ne supportait donc pas la présence des nouvelles autorités, et considérait cette nouvelle collaboration comme une trahison .Très vite, il rentra en conflit avec l administration francaise . Alors que jusqu' à ce jour de 1917 , Bimai bi Tjik avait toujours été un chef sage et conciliant, il devint tyrannique et despote ce qui lui valut les plaintes de ses administrés auprès des autorités françaises. On raconte qu il s' accaparait des biens de ses administrés, et avait épousé un nombre de femmes inimaginable, lui qui prônait depuis toujours la monogamie .Les instructions et les décisions de l administration n' étaient plus convenablement relayées auprès des populations ; et certaines pages manquaient dans le carnet fiscal .Cette désobéissance civique de la part d'une autorité, auxiliaire de l administration ne pouvait rester sans conséquences. En 1929, il est destitué par l' administrateur de la subdivision de Babimbi Monsieur Guillou et  exilé à Ngambé. Son fils Balema ba Bimai lui succède. Mais de par son jeune âge, il eut du mal à s imposer, et son père de retour d exil en 1931, reprit le pouvoir en sous main. Balema ba Bimai décède en 1943, il est remplacé par son fils : MBOG BALEMA BA BIMAI BITJIK.

Le Chef supérieur MBOG BALEMA naît en 1927 , sa famille étant depuis longtemps convertie au Christianisme. Succédant à son père comme chef de village de Ninjé en 1943, il est jugé trop jeune pour occuper la chefferie supérieure : on lui préférait un autre chef. Homme de valeurs et de principes il refusa de rentrer dans une bataille administrative, attendant son heure avec une grande sagesse . Et cette heure arrive en 1988 quand il reprend le « Kori supérieur ». Entre-temps son implication dans le développement du Cameroun est à l image de ses Professions et fonctions :

 

Ecrivain public

Conseiller Municipal

Maire de la commune de Ndom

Exploitant agricole

Etc...

Le Chef Supérieur Mbog Balema laisse le souvenir d' un Grand Serviteur de l Etat, doté d'une parfaite connaissance des traditions de son peuple ; les SAA. Nous espérons que le successeur sera à sa  hauteur  .Que Dieu le Tout puissant  accorde  au Chef supérieur MBOG BALEMA ,un repos dans une paix éternelle

 

I kété li nyang

Le Comité de Gestion de adina-bassa.com

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir