Convergences Nnanga: Matriarcat ou Patriarcat

 

   Les généalogies bien que ne reposant sur aucun support matériel, détiennent un rôle important dans la culture africaine et dans la grande famille Nnanga.

   Les Basaa comme les Beti se subdivisent en multiples clans et familles où les règles de mariage sont régies par un austère code social.Selon que l'on soit dans un mode patrilinéaire ou matrilinéaire le tabou de l'inceste ne s' appliquera pas au même strate généalogique. Cette différence au niveau des strates généalogiques interpelle sur le régime des familles Nnanga.

Les peuples adoptent en général un unique régime : matrilinéaire ou Patrilinéaire, la Famille Nnanga présente une particularité dans le domaine Bantu.

                                ...Matrilinaire, Patrilinéaire

     Les familles Nnanga utilisent des préfixe au début des noms de familles : Log , Ndog, Elog, Mvog, Elig .Les préfixes usités par les uns et les autres traduisent le type de filiation et par conséquent le fondateur ou la fondatrice de la famille.Le tableau ci – dessous nous résume les différents types de filiation.

 

Basaa

Beti

Mpoo

Matrilinéaire

Ndog

Mvog

Ndog

Patrilinéaire

Log

Elig

Elog

D' après les traditions on aurait donc par exemple :

Ndog Ngond : Filiation matrilinéaire

Log Ngond:Filiation patrilinéaire

Log Bassemel : Filiation patrilinéaire

Mvog Ada : Filiation matrilinéaire

Elig Essono : Filiation patrilinéaire

etc...

Les traditions rapportent que le grand patriarche Ewondo Tsungui Mballa a eu un fils Ottou Tamba ; ce dernier aurait épousé plusieurs femmes : Ada ; Betsi;Ntigui ; Bela ; Amvuna, etc...Chaque descendance se réclamerait d' une femme . C est ainsi qu on a des grandes familles telles Mlvog Ada, Mvog Betsi etc...

Parmi les descendants d Ada on trouve les Elig Essono, famille fondée par le patriarche Essono Balla. On remarquera la transformation de Mvog (femme) qui devient Elig (Homme).

On a souvent pensé que Mvog correspond à la procréation c'est à dire la descendance, alors que Elig qui viendrait du verbe Lig (laisser) s' appliquerait sur les Biens matériels.Mais ceci ne supporte pas la moindre analyse généalogique.

 

                  ...Féminisme...parité Homme-Femme

   Par une tragique méconnaissance de nos traditions,une sourde et ignoble bataillle anime nos villages et campagnes et qui voudrait déterminer les plus authentiques et les moins dignes  uniquement en fonction du type de succession. Le patriarcat hérité de la colonisation n ' accordant qu une part infime au régime matrilinéaire. Mais l Afrique de par ses illustres défenseurs rend et rendra continuellement hommage aux deux parents :

 Um Nyobe (Ruben) : Nom de la mère : Um

                                  Nom du père : Nyobe

 Lumumba Tolenga (Patrice) :Nom de la mère : Lumumba

                                              Nom du père : Tolenga

     Mais quand on songe que sous certaines latitudes, il aurait fallu attendre la fin du vingtièmes pour que les enfants nés pourtant d'un mariage officiel puissent porter aussi bien le nom de leur mère que celui du père, on est en droit de se poser les questions sur le patriarcat et ses excès.

 I kété li nyang

Francis

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir