ORGANISATION POLITIQUE DU SUD CAMEROUN ENTRE LES XVè-XIXè siècles

 

     Si des chroniqueurs et voyageurs musulmans, on connaît tous les détails de l’organisation politique du Nord-Cameroun, le Sud-Cameroun à l exception d une certaine frange côtière  se caractérise par la rareté des études sur son organisation . Nous allons dans les lignes qui suivent, établir un tableau des différentes structures politiques qui ont administré le Sud-Cameroun entre les XVè et XIXè siècles.

 

                                  …Répartition Géographique

Entre le XVè et le XIX è siècle, le Sud Cameroun a connu un foisonnement des structures étatiques donc la nature correspondait aussi bien à la géographie qu’au tempérament des peuples.

Des rives de l’Oubangui jusqu’à l Océan Atlantique d’une part, et du sud du massif de l’Adamaoua au Nord du Gabon d’autre part, on peut citer : 

Pour le domaine forestier intérieur on avait :

    La Sereine confédération Wankono de l’Est formée par les Maka-Djem et peuples frères qui symbolisait la frontière avec les Royaumes Bangala et Oubangui.

   La Puissante  confédération Nnanga (Nnam) comprenant les Ewondo, Bulu, Eton, Manguissa,… caractérisée par une grande expansion géographique et une forte assimilation des autres peuples voisins :Etenga, Mvae, Ntumu, Bebenga …Cette confédération était administrée par les honorables institutions telles que :Njobot, Mevungu(1) etc…

En ce qui concerne la marche côtière forestière :

    La Noble Dynastie Solaire des SAA, organisée en un Etat démocratique-MBOK Basaa- autour de cinq prestigieuses institutions majeures -Um, Ngué, Mbog, Kwakwe, Nkoo- chargées d’administrer politiquement et spirituellement les neuf provinces célestes-Likol, Babimbi, Ngombolo, kidibiang, Holong,Batouk, Mbassa,Bikok, Abasankon-.

   L' illustre Royaume Ka-Mbongo, œuvre d’une fraction des descendants de Mbongo (Ewale, Batanga, Ilimbe,Ewodi*,Abo**), articulé autour des éminentes institutions telles que :Njo’a dibanda, Panga, mais surtout de la toute  puissante confrérie Jengu(2)      

   La confédération Ngoh –Songo, établie sur les pentes des monts Manengouba, Koupé, Fako et autour des lacs Kumba et Barombi comprenait les peuples tels que : Bakaka, Mboo, Bakossi, Balong, Bassossi,Barombi,Bakundu… et administrée par les vénérables institutions telles : Ahon, Tambimbe, Mwan Nkum etc…

Pour le vaste domaine de la savane, on peut citer :

    L' éminent   royaume Bamoun fondé par la dynastie Ncharé et partiellement converti à l’ Islam à la fin du XIXè siècle.

  Les fières  principautés Tika, Bali, Mvuté et Widekoum qui constituaient la ligne de démarcation entre le Sud et le Nord Cameroun, barrant la route à l’expansion de l’Islam et maintenant le Sud dans une paix et une prospérité relatives

   Le dynamique ensemble Ndobo Bamiléké avec ses innombrables chefferies, administrées   sous  un remarquable et efficace  centralisme  autour des Chefs (Mfeu , Mfon)    rappelant un chapelet.

Les impératifs de survie et de co-existence pacifique, la régularité et l’accroissement des échanges commerciaux entre d’une part, ces différentes entités entre elles, et d’autre part avec les commerçants européens, ont induit la formation de nouvelles entités politiques.

 

Participation des SAA

Compte tenu de la position géographique particulière des SAA, du caractère démocratique de leur Etat, beaucoup de structures étatiques ne pouvaient fonctionner, sans un réel engagement de ces derniers.

Nous allons étudier dans les prochaines publications, le fonctionnement des Structures et Etats qui nécessitaient la présence et l’engagement des SAA :

-Le Mbog-Basaa : Etat propre au Basaa

-La Métropole-Etat : Cameroon –Town avec son Etat propre au milieu de toutes ces entités politiques sus-citées

-La Tétrarchie du Littoral ou Confédération du Bas-Pays, issue de la volonté des SAA et des descendants de Mbongo de mettre en commun une partie de leur destin. Les traditions Bassa ont fixé cette structure sous le nom de Liten li Mbog ou Adina Ma Mbok(3)et les traditions Mbongo par Sawa

-La Contre-Royauté de la ville-Etat : Cameroon Town : Structure propre à L’Etat-Métropole et qui symbolise le contre pouvoir et la volonté de contrôler des excès qui peuvent survenir dans l’exercice de celui-ci.

-La Ligue des Etats, Royaumes, Confédérations et Principautés du Vieux-Cameroun :Lon, avec l’affirmation d’un Etat-Administration et d’un Etat-Puissance, coordonnant les activités de certaines de ces confédérations, Etats, Royaumes et principautés.

 

Tradition et Modernité

L’existence même de l’Etat-métropole, de la ligue des confédérations et de la Tétrarchie du Littoral, prouve que le Kamerun n’est pas uniquement l’œuvre des allemands, et qu’a l’arrivée des européens, il y avait déjà en place, des institutions qui incarnaient des pouvoirs supra-ethniques. C’est pourquoi nous pouvons évoquer, l’existence d’une proto-nation camerounaise.

L’étude des différentes structures, pourrait nous permettre de comprendre, l’origine des affinités et des antagonismes qui existeraient entre les différentes régions du Cameroon.

L’énumération de ces différentes entités politiques constitue sans doute un travail louable, mais qui serait partiel, si on ne pose pas la question de leur modernisation, de leur implication dans le processus de développement économique et social du Cameroun. Car ces collectivités territoriales traditionnelles sont « des terroirs réels », en ce sens qu’elles constituent une suite culturelle de ce que les Anciens Africains ont voulu bâtir. Le découpage administratif, dans une vaste politique de décentralisation efficace, honnête et fraternelle, pourrait, peut être s’en inspirer pour créer des régions plus stables, plus ouvertes et plus dynamique ; tout en réhabilitant leur véritable dénomination.

I kété li nyang

Fancis

  1. Mevungu est la confrérie Beti équivalente au Koo des Bassa

  2. On retrouve aussi l’orthographe Miengu

  3. Impossible de dire laquelle des expressions est la plus appropriée

*Les Ewodi forment avec les Bodiman, le sous-groupe OLI, leur participation effective dans ce royaume n’a jamais été clairement démontrée ,on évoque souvent un statut assez particulier et contraignant pour les OLI.

**Abo : autre curiosité scientifique que les Ethnologues et les Linguistes devraient analyser avec beaucoup de dextérité

Bibliographie

-Le Savoir social du peuple de la grotte-thèse 3ème cycle -pr Mboui j -bordeaux 1967

-Eléments du droit coutumier Bassa-J . Kohler-1896

-Deutsch Kolonial Lexikon- (1886-1908)

-Monographie de la nationalité Bassa-Prof Dika Akwa-1980

-Evolution des Structures politiques au cœur de l’Afrique IXè-XIXè siècle -Prof Dika Akwa-1970

-Monographie des Bassa d après la tradition orale-Eugène Wonyu -Celtho

-Les Bassa du cameroun -Cahier d outre mer- 1950- JM POUKA

-Etat Démocratique en Afrique Précoloniale-Mbog Bassong-2006

 

Commentaires   

 
-1 #1 batoubi diandra 25-09-2013 17:18
:roll:
Citer
 
 
-1 #2 Bountytechgaming.Com 21-01-2015 19:56
Tɦis page definitely has all of the information I wanteɗ about this subject ɑnd ԁidn't know who to ask.



Also visit my page: Bountyteϲhgamin g.Com: http://bountytechgaming.com/member.php?action=profile&uid=7291
Citer
 
 
-1 #3 best New movies 23-05-2016 00:56
Hollywood bestows many breathtaking releases through the globe.
There are a few sites in which you are able to watch free best New movies: https://www.youtube.com/results?search_query=best+new+movies+2016 online for free.
t even have to spend tons of money and visit the cinema to view a motion picture, the truth is you won.
Citer
 
 
0 #4 Camerpost 25-12-2016 22:00
The material is quite interesting.
Citer
 
 
0 #5 CAMERPOST 03-01-2017 18:43
Hi-ya, good web site you've got going here.
Citer
 
 
0 #6 www tv4africa Com 06-01-2017 16:32
Love the site-- very user pleasant and whole lots to see!
Citer
 
 
0 #7 Dr Farin Man forum 15-12-2017 11:32
Thank you for every other fantastic post. Where else may
anybody get that type of info in such an ideal way of writing?
I have a presentation next week, and I am on the search for such information.
Website: Dr Farin Man forum: http://exxxtremehealth.info/assumere/
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir