Décès de Manu Dibango

    Né en 1933 au Cameroun,Emmanuel Njoke Dibango dit Manu Dibango est envoyé en France par ses parents à l'adolescence pour y poursuivre ses études. Il débarque au port de Marseille et doit rejoindre la Sarthe avec trois kilo de café qui serviront à payer sa pension. Lors d'un camp de vacances il rencontre Francis Bebey qui lui apprend les bases du Jazz et le saxophone En 1956, Manu Dibango part en Belgique se produire dans des cabarets de Bruxelles, qui à cette époque étaient fréquentés par les congolais. C'est ainsi qu il rencontre le Grand Kallé qui l'engage dans l'orchestre African Jazz. Il part en tournée au Congo et à la fin de la tournée, Manu Dibango prend alors la gérance d'un club à Léopoldville et sort le Hit "Twist à Léopoldville".En 1965 il retourne en Fance où il crée son orchestre le Big Band. En 1969, il sort Saxy Party et en 1972, le tube maintes fois plagié de Soul Makossa.Il dirige l orchestre de la Télévision de la cote d'ivoire

 

 

    

 

sort différents albums dont "Home made" en 1978, "Waka Juju" en 1982 et "Afrijazzy" en 1986 En 1988, il publie son autobiographie "Trois kilos de café".

En référence au paiement de sa pension.Manu Dibango continue dans les années 1990 avec le succès "WakafriKa" en 1992, "Négropolitaines"qui lui vaut une victoire de la musique . En 2010, Manu Dibango recoit la Légion d'honneur Il est depuis longtemps familier des plus grands festivals de Jazz du monde. Après 60 ans d'une carrière EX-CEP-TION-NELLE cet Humaniste nous quittte ce Mardi 24 Mars dans un hôpital parisien suite à une infection nosocomiale au covid-19.

 La planète toute entière te rend hommage

Repose en paix GRAND HOMME.

Le comité de gestion de adina bassa.com

You have no rights to post comments