ETAT BASSA XVè-XIXè siècles:Organigramme politique et administratif

    Nous allons présenter la structure générale du MBOK BASSA sous forme d'un organigramme.Mais au préalable quelques informations seront nécessaires pour la bonne compréhension et analyse de cette forme d organisation.

 

                                                     ...Principes ...Valeurs...

          La structure de l'Etat pré-colonial met en relief, certaines valeurs et principes qui constituent le socle philosophique et spirituel du peuple Bassa.

            Lijoh : L unité dans la dualité, qui s active par la présence des institutions incarnant l Esprit comme le Matouk le Um, le Ko'o et les celles représentant la force Kwakwe,Ngué. De même les deux principes de la création à savoir féminin(Ko'o) et masculin(Matouk) sont ensemble regroupés dans la structure

          Khunde : symbolisée par les différents assemblées et  conclaves .La Démocratie chez les Bassa est une Valeur , un pilier de leur système politique.Tout par deBoma Mbai(conseil du village) au likoda li mbok l assemblée du peuple.Chaque assemblée et chaque dignitaire, complétant la part de souvérainété des autres assemblées et des autres dignitaires.Le système se rapproche du mode synodal-presbytérien.Mais ce n est qu une approximation.

           Mapuna : La Compensation ou l Equilibre: Entre les hommes et les femmes,entre les provinces et entre les familles

        Nyonguen:Classification des pouvoirs ,Hiérarchie et complexification de la strucutre, pas dans un système embryonnaire où un organe remplit toutes les fonctions, mais dans un organisme complexe, où les interactions positives ou négatives garantissent la survie de la structure toute entière. Cette hiérarchisation se trouvant tant au niveau des fonctions qu'entre des institutions elle-mêmes ; le législatif étant plus puissant que les autres pouvoirs.

                                                                ...Mode de scrutin... Confrérie...Institution

        Dans une celèbre publication , le non moins célèbre Ecrivain Jean Ikéllé Matiba dévoilait quelques aspects de l organisation politique de la Afrique pré-coloniale et en particulier du MBOG BASSA, c'est à dire la structure,et quelques règles de la constitution

« ...Toute société,toute communauté humaines, toute communauté vivante pour se maintenir, pour évoluer en harmonie, a besoin d un guide, d'une direction, d une autorité. La fonction demeure la même quelque soit le mode d'élection, mais son acceptation , son efficacité sont fonction de l approbation générale, de l 'unanimité... »1

         Si toutes communauté a besoin d un guide pourquoi nous parle t on de sociétés acéphales. la difficulté de décoder le systèmes politiques d certains peuples aurait conduit « les africanistes » a des conclusions qu on pourrait juger de superficielles.

« ...Les chefs de type colonial sont d apparition récente. Notre société n en a pas connu d exemple. Ils n 'étaient pas désignés ou nommés ils étaient élus. Dans notre société de la forêt,il n y avait pas de monarque héréditaire. Il y avait des anciens, des patriarches, c 'est à dire les plus anciens du clan , de la tribu,, issues des familles ayant prit une part importante dans la conquête du pays et qu'on pourrait nommer des sages. Mais pour qu ils accèdent à cette fonction leur vie antérieure devait avoir été un modèle,, car ils incarnaient la Connaissance, la Science, la Sagesse , et les Divinités...  »1

      A partir de ce  exposé , on pourra remarquer de très fortes exigences démocratiques.Mais la démocratie n a pas été le seul principe constitutif de l organisation politique des Bassa.

            Le système politique des Bassa possède une autre grande particularité , en ce sens que les institutions politiques sont les émanations des ordres initiatiques(Confréries). Ces ordres Hermétiques de nature, étaient chargés par une rigoureuse initiation et grâce une symbolique solidement établie, de transmettre les valeurs ,les principes ,les connaissances , et une éthique susceptible de fournir les acteurs de la vie publique :

                 -Le Saint Ordre des vertueuses et Gracieuses Dames Escargot-Koo

                 -Ordre de la Triple croix de la Panthère- Matouk

                 -Ordre des Sept rayons d' Or  du Serpent d'Eau- Um

                 -Ordre de la Double croix du Léopard- Ngué

                -Ordre militaire de la Double fraternité du Lion-Aigle- Kwakwe

                -Ordre polyvalent  du Kobi

                -Etc...

     On forgeait le caractère des impétrants afin qu'ils puissent remplir honorablement les charges contenues aussi bien dans la constitution que dans le Code d Honneur des dignitaires Bassa :

                           Um pour le corps judiciaire,

                          Matouk pour les législateurs

                          etc....

             L'imprégnation de ces confréries dans les institutions politiques est telle que ces dernières en ont conservé non seulement la dénomination , mais très souvent les grades et les dignités. Les conséquences sont aussi prévisibles : Tous les dignitaires politiques de la Noble dynastie solaire des SAA étaient donc des Initiés. Mais à l'inverse tous les initiés n avaient pas obligatoirement des charges politiques.

                                                                           ...Organigramme

         On trouvera ci dessous, un organigramme qui résume la structure politico-administrative de la Noble dynastie solaire des SAA. Ne sont représentées que les institutions régaliennes.Les traductions(législatifd, judiciaire) ne sont qu'approximatives ; car il est difficile de trouver une identité parfaite entre les systèmes politiques pré-coloniaux africains et les systèmes européens. Chaque système n' étant que  le génie d une culture ou une civilisation à une période de son évolution.

 

KWAKWE : Armée du MBOG BASSA était chargée de défendre l intégrité des frontières

MATOUK : Appareil législatif , dominé par les hommes panthères.

NGUE : L'exécutif ou l'Exécutant, centrale policière et administrative. Hommes léopards

KOBI : Conseil d Etat, chargé de protéger le citoyen contre l Etat

KO'O :Appareil féministe et economique , social.- Femmes escargot

UM : appareil judiciaire-Hommes serpent d Eau

               Les fonctions de Hond Bako ou Hond Banen, ou Hond Makuk(Ngumba) que l on retrouve dans l appareil législatif nous indique que la collectivité englobait ces nouvelles composantes du peuple Bassa. Ces citoyens bénéficiant des mêmes droits et devoirs que le reste du peuple(électeurs et éligibles).

        La fonction de Magistrat-législateur Hond Kena, démontre qu' une haute personnalité pouvait à un degré d initiation , appartenir à deux ordres .Dans le cas présent on remarque un chevauchement entre le Um et le Matouk

             Les grades de Sang-Mbay, Nyang Mbay, Mbang Um de l'organigramme ont un rôle politique mineur , et ne sont pas des membres à part entière de ces institutions. Mbang Um serait plutôt un postulant sur un plan purement initiatique.

           Il sera sans doute utile de faire une étude détaillée sur quelques unes de ces confréries- institutions afin de mieux exposer leur fonctionnement et la symbolique qui s' y dégage.

I kété li nyang

Francis INACK NJOKI HONOLL BASSAMA

 

 

  1. Jean Ikellé Matiba in « Les Valeurs permanentes de la civilisation africaine »-

Bibliographie

-Le savoir social du peuple Bassa -Pr MBOUI Joseph-1967-Bordeaux

- Les Valeurs permanentes de la civilisation africaine -Jean IKELLE MATIBA in Revue Développement et civilisations-Paris- Mars 1963

-Monographie sur la Nationalité Bassa- Pr Dika Akwa-1980

-Bassalogie- Pr Nouk Bassomb-Anthropologue-Archéologue-New york -Atlanta-USA

-Revue Ame du peuple, Osirien magazine-Paris-Octobre 2005

-Eléments du Droit coutumier Bassa-J.Kohler- 1896-BERLIN

-Fondements d un Etat de droit en Afrique pré-coloniale-Mbombog MBOG BASSONG-2006

-Les Bassa du Cameroun-LM POUKA -revue cahiers d outre mers-N° 10 Avril juin 1950

-Etre, pouvoir et génération, le système Mbok chez les Bassa du sud cameroun-Pr Ndebi Biya-1987

-Sources orales

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir