La Dépigmentation en Afrique-1ère partie

 

Avant -propos : Il ne s agit pas d un traité sur « les races humaines » , ni  d une autre ineptie qu'une certaine anthropologie  nous aurait léguée ;mais d une analyse d un phénomène répandu dans les communautés noires. Les expressions telles :phénotype, peau noire, peau blanche, type caucasien,etc... que nous

avons employées désignent simplement les caractères physiques des groupes humains et ethniques. ; sans aucune connotation .Le site Adina-Bassa.com et ses promoteurs étant résolument contre toute forme de racisme , tribalisme etc...

           Appelé Maquillage au Cameroun et dans les deux Congo, Akonti au Togo,Xessal au Sénégal, Ambi au Gabon, Tcha-Tcho au Mali, Dorot au Niger etc...,le changement de la peau qui tend de nos jours vers un éclaircissement de celle ci aboutit à des explications souvent tronquées. le contexte psycho-historique favorisant certaines analyses .Le phénomène de dépigmentation, longtemps réservée auxc femmes , concerne de plus en plus les hommes.Il touche toutes les couches sociales:urbaines, rurales, cadre, ouvrière etc....Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer cette mode qui a gagné toute l Afrique

                    - Conditions économiques des Noirs

                    -L Impact des missions chrétiennes

                    -Un Marketing commercial

                    -La permanence et résistance culturelle

       Nous allons examiner chacun de ces critères afin de comprendre ce qui motive réellement les africain(e)s à opérer cette transformation provisoire et réversible.

                          ...Conditions économiques

    Les conditions économiques des populations à la peau noire sont en général très défavorables par rapport aux autres phénotypes. Ce qui , selon certains pousserait le noir à éclaircir sa peau , pensant ainsi échapper à une certaine discrimination économique.Cette explication , si elle peut donner certaines satisfactions en ce qui concerne les pays où les afro-descendants sont minoritaires , ne justifie en rien le développement de la dépigmentation en Afrique. Cette discrimination économique à en croire les tenants des thèses racialistes(*), créerait un complexe d infériorité ? Complexe d infériorité que l on soignerait par une dépigmentation de la peau.

Faut il rappeler que la couleur de la peau n est pas la seule caractéristique d un phénotype il y a le nez, les lèvres, la couleur des yeux etc..On remarquera que le bronzage pratiqué par les population a peau blanche ne donne pas lieu à une abondante psychanalyse du groupe qui le pratique, il en est de même de la silicone sur la bouche et la région lombaire (pour accentuer la cambrure....).qui sont des traits physique du type africain. Dans ce cas on parle plus de mode que de complexe d infériorité . la mode qui bien entendu n existerait pas parmi les population à peau noire selon les thèses « savantes ».

                        ...Impact des missions chrétiennes

       Le christianisme dans sa diffusion a souvent eu recours à des subterfuges afin de provoquer un maximum d adhésion. C' est ainsi que tels que les missionnaires l ont présenté , le diable a la peau noire et Dieu et ses anges s sont blanc. Cette dépréciation d une couleur par rapport à une autre ne pouvait qu affecter le psychique de certain ce qui entrainerait la haine de soi. Cette haine de soi liée là aussi à une certain complexe d infériorité pousserait bon nombre de noirs à s éclaircir la peau.Si la seule dépréciation de la couleur ébène était le catalyseur de la dépigmentation alors les albinos auraient des fortes positions économiques et politiques en afrique. Nous ne tairons pas les exactions qu ils subissent dans certains contées africaines , où pourtant se pratique la dépigmentation. Et dans un tel contexte, où la couleur de la peau,à l intérieur d une même famille varie du noir ébène au type caucasien(albinos), cette couleur de la peau peut elle constituer une barrière « psychologique ou identitaire » au point de justifier une dépigmentation ?

                 

                          ...Marketing commercial

         L économie de marché met à la disposition des consommateurs , pour leur bien être, un certain nombre de produit. Il se trouve que dans le cas de la cosmétologie, les produits souvent commercialisés sont les produits qui concernent les personnes à peaux claires. Les magazines de mode sont remplis d illustrations où le modèle (mannequin) est souvent de type caucasien. Afin de satisfaire à la mode , il vaudrait mieux de prendre comme référence le modèle exhibé sur les podiums de défilé de mode et les magazines de beauté.Le marketing commercial aurait favorisé un type de peaux dans la promotion des cosmétiques. Pourtant depuis peu,l' industrie des cosmétiques couvre amplement les besoins des populations à peau noire couvre sans que cela ne ralentisse le phénomène de dépigmentation.... (A suivre)

I kété li nyang

Francis

 (*)Les tenants de ces thèses sont souvent des membres de  "la communauté noire"

 

Commentaires   

 
0 #1 djetatoroum maoundoe 06-06-2016 15:22
très bon document!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir