Grandes Figures du Christianisme: Père Etienne

     Il est la figure emblématique de la famille des Spiritains au Cameroun. Mais qui est le père Etienne ?

 

     Sur la route de Kribi-Yaoundé, A Ngovayang, le père Hennermann, de la congrégation des pallotins de l eglise allemande, avait installé une mission avec une paroisse une école et un petit dispensaire.C est dans cette localité qu il reçurent un jeune Africain nommé Abini .

Le père Etienne est né le 3 Aout 1911 de Nkodo Ele et De Ngo Bong (ngono bong) uneBassa. son ascendance paternelle en fait un Mvog atangana Mballa, Ewondo. Le jour de son baptême chrétien il reçut le prénom de Etienne.A sa naissiance il avait reçu le nom de Abini , mais finalemant adopta le patronyme de son père Nkodo.

    En tournée à Douala, Mgr Vogt est frappé par le sérieux d un jeune fidèle qu il interpelle aussitôt en lui demandant s il n envisagerait pas rentrer dans les ordres?C est ainsi que le jeune Etienne commence par prendre les cours de latin chez le père Mueller qui lui conseille d interrompre son projet de mariage avait une fille que sa sœur avait choisie pour lui et que son père avait déjà entreprit toutes les démarches nécessaire à la réalisation dudit projet. C est ainsi que le futur père Etienne rentre au petit séminaire d Akono, nous sommes en 1930.

    Du petit séminaire d Akono, le jeune Etienne entre au Séminaire de Mvolyé. Le grand Séminaire de Mvolyé était reconnu pour son cadre austère et sévère. En effet les séminaristes devaient passer deux années d épreuves. Dans les petits séminaires d Edea et d' akono comme professeurs de langues et de philosophie. Mais ce statut de professeur ne se matérialisait pas dans les actes et les prérogatives. Et inéluctablement beaucoup remettaient leur sacerdoce en question. Ce qui ne fut pas le cas du jeune Etienne, qui après son année d' épreuves à Akono, revint au grand séminaire de Mvolyé. longtemps tenu par les spiritains , le grand séminaire fut confié au bénédictins. Malgré quelques problèmes d ordre ethnique avec la nouvelle équipe dirigeante ( suisse), Etienne Nkodo termine ses études.

     Il commence son sacerdoce comme Vicaire à Nsimalen, puis Curé à Minlaba en 1946.Il demande son intégration dans l ordre des spiritains et passe son Noviciat en France en 1951. De retour au Cameroun , il est nommé Missionnaire urbain à la toute nouvelle paroisse Notre Dames des Victoires de Yaoundé, et plus tard Vicaire.

    Début 1963, Mgr Nzoa qui succède à Mgr Graffin à la tête du diocèse de Yaoundé, le nomme curé à Gondon dans le Mbam.Vaste département, que le père Etienne doit parcourir dans des conditions de l époque, mais toujours avec les mêmes exigences inhérentes à son ministère.

   C'est entouré des pères Emile Tana, Soter Azombo, que le père Etienne rejoint le Seigneur dans son village d Akok. Vers Ngomedzap ; le 1er octobre 1983.Jour de la Fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus.

I kété li nyang

Francis

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir