Mbog Bassa: Aux sources du festival Mbog Liaa

    L'organisation politique et la répartition spatiale des Bassa , supposaient une permanente concertation, entre le peuple et ses dirigeants. C est ainsi que naquirent les grandes rencontres.Mais en dehors des ces instances politiques telles Boma Mbai, Boma Mbok, Likoda li Mbog qui rassemblaient les principaux dignitaires selon leurs prérogatives, et qui permettaient de recueillir les doléances du peuple, de faire des amendement ; il y avait d autres rassemblements plus festifs : NGand Mbok, Madjè Ma long etc...

    Quelle était la périodicité de ces rassemblements ? où se tenaient ils ? Il est très difficile de répondre à ces questions sans avoir remonté le cours de l histoire.Dans l Histoire récente, quelques grands dignitaires se sont signalés par le succès de telles assises.Les Mbombogs  Mbome , Mahop Ma Mbom,Pagbe Muruk.Mais, dans la logique d' intégration territoriale primordiale dans la culture Liaa , ce festival se devait de changer de lieu à chaque édition. Loin d être annuel, le festival ne pouvait se tenir que pendant les années fastes

Quelles étaient les manifestations culturelles présentes au festival liaa ? Impossible de dresser une liste exhaustive, mais si on se limite aux activités les plus significatives, on pourrait citer :

l -Joutes poétiques qui sont une sorte d affrontement où deux protagonistes forment alternativement les alexandrins ; jusqu à l épuisement de l un des participants.

-Hilung nkong : La harpe du terroir ;animéé par les éminents membres de Digonda di um(1).

-Les danses profanes ou même sacrées, allègrement exécutées par les virtuoses du  Fonn, Madjang, Mbet....

-Les Ateliers de généalogies où on prétendait ajuster et préciser quelques unes , mais on pouvait aussi en créer d autres généalogies ( artificiellement).

A en croire les témoignages, ce fut aussi le rendez où les jeunes en âge de se marier redoublaient d'efforts dans la recherches des indices.

    Instaurée dès leur installation au Sud du Cameroun, le festival Liaa connut son apogée entre la fin du XVIIè et le milieu du XIXè siècle.Pendant plus d'un siècle ,rythmant la vie artistiques et culturelles il était le rendez vous culturel majeur de la Noble dynastie solaire.C'est avec grande peine que les missionnaires Présbytériens tentère de relancer.Mais là nous sommes au début du Xxè siècle les les Révérends pasteurs Haessig , Schurle, étant les modérateurs de la célèbre station de Sakbayémé.

 

Une image du festival Mbog Liaa, organisé à Sakbayémé 1902, par les Révérends Haessig, Schurle de la Mission Presbytérienne

 Malgré quelques imperfections incontournables dans toute œuvre humaine, nous ne pouvons que témoigner de notre reconnaissance et de notre gratitude à nos ainés: Parmi lesquels,bon nombre de ministres, industriels, hommes d affaires, cadre dadministration et artistes , Messieurs et Mesdames : Mpouma, Njami Nwandi, Mboui,Ngann yon, Nyodock,Minoué, Dibong,Mme Emilie Nguen,Jerome Minlend (Le Président en exercice), etc... qui , dans le cadre des activités de l association Mbog Liaa ,ont eu la merveilleuse idée de relancer ce noble festival ; autrefois rendez vous incontournable de la culture Liaa. Nous éspérons que cette flamme à nouveau ravivée, conservera la même vigueur dans les années futures.

I kété li nyang

Francis

(1) Ne pas confondre Digonda di um, une des chambre de l ordre initiatique et symbolique des 7 rayons d'or du serpents d' Eau  (UM) avec la chambre civile ou la constellation des gémeaux

 

 

Commentaires   

 
0 #1 SM Nyam Simb 07-07-2016 07:51
Cet article est intéressant à plus d'un titre. Les débuts de cet important mouvement culturel par les missionnaires et son contenu. Il y a à espérer que l'élément central(la culture) réussira à unir les basaa autour de cet important objectif, car, comme je l'ai dit exprimé dans mon livre intitulé"Au Secours Nous Perdons Notre Culture, les basaa ont grand intérêt à travailler dur actuellement pour sauver ce qui peut encore l'être. Félicitations pour la récente organisation de ce rendez-vous de Douala, malheureusement élitiste.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir