Mbog Bassa: Art divinatoire; Ngambi

Avant propos: Le but de cet exposé n est pas l étude de la confrérie NGAMBI; mais de dresser un inventaire sommaire des arts et techniques utilisés par ses membres.

 Peuple Monothéiste, les Bassa n ont pas oublié la présence es ancêtres avec qui ils désirent communiquer afin de trouver les conseils sur les différents problèmes concernant la vie quotidienne. Nous analyserons les différentes méthodes utilisées par les devins Bassa pour les arts divinatoires.

 

                                                               ...Raisons et motivation

Les inquiétudes et l'incertitude du lendemain ont entraîné un fort développement des arts divinatoires. Loin de constituer une intention initiale,la consultation des devins se concrétisait quand toutes les solutions et enquêtes rationnelles étaient épuisées. Et même dans cette Afrique pré-coloniale, la consultation des devins , la volonté de connaître le futur s apparentait chez ce peuple monothéiste,à un blasphème et un mépris du Créateur : Nyambe ; qui dispose de Tout : Sombol Nyambe(La volonté de Dieu).Si les médecines douces (plantes huiles végétales, animales, substances minérales etc..) étaient banalisées,et par ailleurs constituaient l'unique protocole thérapeutique, les arts divinatoires Chez les Bassa ont toujours projeté une une image négative.

Tous les aspects de la vie pouvait devenir un sujet pour la consultation, mais généralement on recourrait à cette solution dans le cadre :

Fiançailles, Mariage

Décisions politiques et conséquences

Enquêtes judiciaires

Santé

Voyage

                                                           ...Confrérie et initiation(bref aperçu)

Les techniques des arts divinatoires étaient réparties entre différentes chambres de lOrdre initiatique et ésotérique de la Mygale, confrérie aussi hermétique que discrète.L adhésion ou l initiation du candidat nécessitait l approbation de tous les mêmbres de la confrérie. Car les pratiques de la confrérie devrait rester secretes ce qui ne pouvait qu' amplifier le cote mystérieux de ces arts. Cette obsession du secret était tel que, même le fils héritier d un éminent membre , pourtant longuement initié par le père, n était pas assuré d intégrer la confrérie.Nous allons analyser quatre techniques, les plus connues.

NGAMBI ISI

Ngambi c'est l'araignée, la Mygale,  «  le messager des ancêtres » chez les Bassa. Cet art se fonde sur la grande araignée vivant sous la terre et ne sortant que la nuit.On lui prête l aptitude de recueillir les indices et les conseils des ancêtres. Sortant la nuit et ne travaillant que la nuit , L araignée,par son rythme biologique, imposait une cérémonie nocturne

Comment  les araignées captent elles ces messages ? A quelles fréquences étaient ils émis ?

NGAMBI DISE

Matériel : peau d un pangolin tué par une fauve

Cristaux de quartz

griffes d oiseaux de proie et de fauve

ossement de rat, de grenouilles

carapace de crabe etc...

 

Mode opératoire:

Ce matériel est enfermé dans une boite , et on secoue la boite qui laisse tomber les écailles du pangolin que le maître de cérémonie interprète en fonction de la position de chute.

La présence du Quartz, cristal piézoélectrique par excellence, des peaux de bêtes souvent chargées électriquement, supposent certaines manifestations physiques. Les Africains auraient ils découvert l effet piézoélectrique( direct ou inverse) sans le savoir ? Par ailleurs , on peut se demander si les applications de cet effet se limitent elles à celles qui sont exploitées (montres, résonateurs, transducteurs....)? Qu est ce qu'ils observaient et comment interprétaient ils toutes leurs observations  ?

 

NGAMBI LITONG-Corne de buffle

Matériel : Cadavre de chauve souris

Cadavre d araignée de terre-

Cadavre de libellule

Corne de buffle

Mode opératoire:

On enferme les trois corps dans une corne de buffle contenant les petits cailloux blancs recouverts par une peau de panthère.La corne de buffle est secouée et le maitre de cérémonie écoute, interprète l oracle. Le Ngambi litong doit être consulté entre minuit et quatre heures du Matin

 

NGAMBI LIKONG -la sagaie -la lance

Matériel : Sagaie

Marmite

fientes de panthère

 Mode opératoire:

Le devin applique la sagaie sur le rebord d 'un récipient, si la sagaie ne décolle pas , la réponse à la question est négative

La divination chez les Bassa ne se limite pas à ces procédés, les rêves et l'Astrologie y participaient aussi. L ordre symbolique et Hermétiste de la Mygale, haï, méprisé, honni,craint, était malgré tout un acteur discret et important de la vie sociale des Bassa. Mais Nyambe-ELolombi, toujoursau dessus de tout.

 

I kété li nyang

Francis

 Bibliographie

Savoir social Bassa.Thèses Pr MBOUI 1967

Les Bassa du Cameroun-Cahiers d outre mer -1950_LM POUKA

Monographie des Bassa selon la tradition orale-Eugène WONYU

Rapport du Haut commissariat à la SDN-1924

Monographie sur la nationalité Bassa-Pr DIKA

Sources orales

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir